Boost it – Transformation Digitale des entreprises

l'actualité
l'actualité

Honor : vers une nouvelle gamme de smartphones avec les services Google et le PlayStore

La société Honor, récemment devenue indépendante de sa maison mère Huawei, plancherait actuellement sur une nouvelle gamme de smartphones équipée des services de Google.
Partagez sur :

En se séparant de Huawei, la marque Honor s’est libérée des restrictions mises en place par l’administration américaine et imposées à son ancienne maison mère. Elle est donc en mesure de travailler avec des sociétés américaines.

 

Le Play Store de retour sur Honor

 

La marque Honor est désormais gérée par Shenzhen Zhixin New Information Technology, une nouvelle entreprise issue d’un consortium composé d’une trentaine d’entités, qui aurait racheté Honor à Huawei pour l’équivalent de 12,7 milliards d’euros. La somme n’a toutefois pas été confirmée par le géant chinois.

Devenue indépendante, Honor peut échapper aux sanctions du gouvernement américain, lesquelles entrent plus globalement dans une bataille commerciale avec la Chine. En d’autres termes, la marque n’est pas (encore ?) placée sur liste noire, et peut donc travailler avec des entreprises américaines.

Aussi, la société devrait être en mesure de proposer les services de Google, notamment le PlayStore, sur ses prochains smartphones. Selon le blog russe Kommersant, de nouveaux terminaux pourraient ainsi être lancés en Russie au printemps, profitant par la suite d’une disponibilité étendue.

Honor prend son envol… Jusqu’à quand ?

D’après les informations recueillies via GSM Arena, Honor aurait d’ailleurs choisi de retirer l’App Gallery, la boutique que Huawei s’efforce développer suite au retrait forcé du Play Store, de ses appareils. Il se pourrait aussi que la société fasse fi de l’interface EMUI de Huawei.

Par ailleurs, on le sait, Honor ne dispose plus des puces Kirin de Huawei. Dans un premier temps, c’est donc Mediatek qui fournira les SoC des futurs smartphone de la marque. Mais Honor peut également se payer le luxe de négocier avec le fondeur américain Qualcomm, espérant intégrer les puces Snapdragon à ses prochains terminaux. De quoi lui permettre de faire face à la concurrence sans rougir donc.

Toutefois, en tant que société chinoise, Honor reste à la merci du gouvernement américain. En effet, rappelons que plus récemment, et en plus de Huawei, ZTE, Xiaomi et sept autres entreprises chinoises ont subi de nouvelles interdiction d’investissement de la part des Etats-Unis.

 

 

Nouveauté

Suivez-nous sur Tweeter:

Un Gros Bravo 👍 au #Team #KBMDoc #KBMTechnologie #CliniqueNumerique 🚑🏨...

May 14 2017, 4:32 pm
Web Marketing
Suivez-nous sur Facebook:

Réussir ensemble votre transformation digitale

Bienvenue

Abonnez-vous !

Soyez les premiers à recevoir nos actualités

Ouvrir la discussion
Discutons sur WhatsApp ?
Boost it Team
Bonjour
Boost it - Transformation digitale des entreprises,
À votre disposition ?